Ca vous dit une petite balade à Toulouse ?

Notre collaboration avec la jolie marque Barnabé aime le café est l’occasion d’un petit retour aux sources, là où tout a commencé. Même si Sénev a aujourd’hui posé ses valises à Boulogne, à quelques stations de métro de Paris, notre histoire est étroitement liée à Toulouse…

Tout commence en 2008 quand nous (la famille) décidons de partir vers le grand sud, avec un peu de vague à l’âme de laisser derrière nous nos copains parisiens. Béné, grande expatriée à Lille, m’avait dit : « Tu verras, tu pleureras un peu à l’aller et beaucoup au retour. » Je dois avouer qu’elle avait raison, mais moi, en bonne parisienne, je me disais surtout : « Pense à refaire tes vaccins avant de passer le périph. » Bref, l’arrivée dans une nouvelle ville est l’occasion de remettre en question pas mal de choses, et notamment, ce qui nous occupe quotidiennement : le boulot. Après quelques tentatives pour trouver du travail dans un tissu économique toulousain pas très ouvert, il a fallu se rendre à l’évidence : le boulot de mes rêves, il fallait le créer ! L’idée est arrivée assez facilement  je dois dire, mais l’énergie de porter le projet, la discipline quotidienne pour faire avancer l’histoire, c’est auprès de mes copines toulousaines, pour beaucoup entrepreneuses, que je les ai trouvées.

La marque n’est finalement née qu’en avril 2011. Pendant ces 3 années (le temps de faire aboutir le projet + de faire un bébé), j’ai semé un peu partout des petits cailloux comme autant de souvenirs de la genèse : c’est place St Georges que j’ai eu l’idée de créer la marque, rue de l’homme armé (près du palais de justice) que j’ai imaginé les produits, dans les ruelles de l’hyper centre que j’ai testé le stick anti-ampoule, chez Navarre que nous avons débattu les soirées d’hiver avec mes copines entrepreneuses, rue d’Alsace-Lorraine que j’ai vendu mes premiers produits… Alors, forcément, Toulouse a gardé une place de choix dans mon cœur et j’essaie d’osciller le plus régulièrement possible entre les 2 villes. Paris pour l’énergie, Toulouse pour toujours.

Si vous décidez de descendre vers le Sud et de passer 24h à Toulouse, voici une petite sélection de mes adresses préférées.

Toulouse-Adresses

de gauche à droite et de haut en bas : rue de l’homme armé, boutique Marc Deloche, sélection de trésors Barnabé disponibles chez la Fille de Margaret, boutique Belza Kids, terrasse de Chez Jacques, poupée Major B Mynameissimone, Meric.

 

Commencez votre journée place Rouaix au Saveurs des Tropiques : une terrasse au soleil pour les beaux jours, une très belle sélection de café et de thé, de délicieux smoothies, tout ce qu’il faut pour bien démarrer la journée…

Ensuite, poussez vers le marché des Carmes. Laissez les hommes faire les courses et entrez dans la toute petite boutique au coin entre le marché et la rue du Languedoc : Méric, un petit bazar pour femmes et enfants. On y rentre sans idées, on en ressort les bras chargés. Craquez leur sélection de petite vaisselle, de barrettes pour filles, de bijoux…

Reprenez la rue du Languedoc et poussez jusqu’à la place du Salin où le Palais de Justice s’érige fièrement. Prenez à droite rue de la Fonderie et arrêtez-vous au croisement entre la rue de l’Homme Armé et la rue de la Hache. Fermez les yeux et imaginez-vous dans le Toulouse Médiéval, il a dû s’y passer des tas de choses étranges. Rouvrez les yeux, levez la tête et découvrez pourquoi la rue de l’Homme Armé s’appelle ainsi. Remontez la rue de la Fonderie pour aller visiter Notre-Dame de la Dalbade. Une église du XVème siècle, toute de brique vêtue. Continuez ensuite la ballade le long de la Garonne jusqu’au Pont Neuf, remontez par l’avenue de Metz et bifurquez à gauche pour vous perdre dans les petites rues du quartier de la Bourse. Il est l’heure de déjeuner ? Perlette vous attend, place de la Bourse. Un joli salon de thé qui fait des tartes à tomber. Ou bien Flower’s place Roger Salengro, pour déguster les meilleurs pâtisseries de la ville.

Avant de repartir en vadrouille, arrêtez-vous à la parfumerie Elysées Parfums, rue Alsace Lorraine, à 2 pas de là où vous avez pris votre café ce matin. Les plus belles marques de cosmétiques vous attendent dans une boutique écrin au charme d’antan. Et caché au sous-sol, un institut au calme et au frais où se faire faire… une beauté des pieds Sénev.

Maintenant que vous êtes nourris et détendus, vous avez 2 options pour le reste de l’après-midi. Jamais venus à Toulouse, vous avez envie de faire marcher votre cerveau et votre appareil photo. Partez à la découverte des Jacobins et du Capitole. Mais vous n’avez pas besoin de nous pour ça.

Envie de shopping, vous êtes au bon endroit. Dans le triangle magique des places Rouaix, St Georges et St Etienne, vous trouverez votre bonheur et bien plus encore.

Pour vous y aider, une petite sélection de nos adresses shopping préférées.

La fille de Margaret, pour sa sélection de bijoux et accessoires, 35 rue Boulbonne

L’Observatoire, pour ces messieurs, 4 rue des Arts

Belza kids, pour la sélection de vêtements enfants, 10 rue Boulbonne
ou Arsène et les Pipelettes, 25 rue de Metz

Lieu de charme, pour les antiquités, place Ste Scarbes

Trait, rue des Tourneurs, temple de la déco et de la papeterie

Pour le dîner ? Place St Georges pour vivre la cacophonie des soirées toulousaines ou place Ste Scarbe où se cache Chez Jacques, restaurant chouchou pour sa carte, sa déco et sa toute petite terrasse au calme (résa obligatoire).

Et pour découvrir nos créateurs toulousains préférés :

Barnabé aime le café ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

My name is simone, pour ses poupées décalées (must : poupées Karl Lagerfeld et Major B)

Marc Deloche, pour ses bijoux élégants

La Mucca, rue des lois,  pour sa sélection de carnets, cahiers et agendas

 

bandeaux photo 2de gauche à droite  : boutique Trait, Flower’s , la Mucca